Cet article date de plus de quatre ans.

Décision de Trump sur Jérusalem : Erdogan appelle à reconnaître la ville comme "capitale de la Palestine"

Le président turc, ardent défenseur de la cause palestinienne, a par ailleurs qualifié l'Etat hébreu d'"Etat d'occupation" et d'"Etat terroriste".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Recep Tayyip Erdogan s'exprime, le 13 décembre 2017, lors de l'ouverture d'un sommet extraordinaire de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à Istanbul (Turquie). (YASIN BULBUL / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVI / AFP)

"J'invite les pays qui défendent le droit international et la justice à reconnaître Jérusalem occupée comme capitale de la Palestine", a lancé Recep Tayyip Erdogan. Le chef de l'Etat turc s'est exprimé mercredi 13 décembre lors d'une réunion à Istanbul consacrée à la récente décision par Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le président turc, ardent défenseur de la cause palestinienne, a par ailleurs qualifié l'Etat hébreu d'"Etat d'occupation" et d'"Etat terroriste". "Israël a été récompensé pour toutes les activités terroristes qu'il mène. C'est Trump qui a délivré cette récompense", a lâché Recep Tayyip Erdogan, assurant qu'il ne "renoncera jamais" à exiger une "Palestine souveraine et indépendante". Pendant cette réunion, il espère rallier les pays musulmans à une ferme riposte.

"Jérusalem restera la capitale de la Palestine"

La décision du président américain a déclenché la colère des Palestiniens, des manifestations dans le monde musulman et une réprobation quasi unanime de la communauté internationale. Donald Trump a "offert Jérusalem comme cadeau" au "mouvement sioniste", "comme s'il lui offrait une des villes américaines", a estimé le président palestinien Mahmoud Abbas dans un discours d'une rare véhémence à l'ouverture du sommet. "Jérusalem est et restera éternellement la capitale de l'Etat de Palestine. Et il n'y aura ni paix, ni stabilité sans cela", a ajouté ce dernier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.