Coronavirus 2019-nCoV : l'épidémie disparaîtra en avril à cause de la chaleur, selon Donald Trump

"Tout type de prédiction serait malvenue car il reste énormément d'inconnues", a rétorqué le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci. 

Donald Trump lors d\'une intervention à la Maison Blanche à Washington, le 10 février 2020. 
Donald Trump lors d'une intervention à la Maison Blanche à Washington, le 10 février 2020.  (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le président américain Donald Trump a prédit lundi 10 février que l'épidémie de coronavirus disparaîtrait probablement en avril à cause de la chaleur. "D'ici avril, ou au cours du mois d'avril, la chaleur tue en général ce genre de virus", a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche. "Ce serait une bonne chose", a-t-il ajouté. 

Une affirmation pourtant contredite par les spécialistes, comme Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses. "Nous ne savons pas", a répondu ce membre du groupe de travail présidentiel sur le virus, lorsqu'on lui a demandé quand l'épidémie commencerait à fléchir. "Tout type de prédiction serait malvenue car il reste énormément d'inconnues", a-t-il dit.

La trajectoire de l'épidémie de 2019-nCoV pourrait être infléchie par l'arrivée du printemps et de l'été, mais les mesures d'endiguement du virus seront absolument déterminantes. A ce stade, l'épidémie continue de progresser et les autorités sanitaires se gardent de dire que le "pic", c'est-à-dire le moment où le nombre de transmissions commencera à baisser, a été atteint ou va l'être prochainement.