Accord sur le nucléaire iranien : après le retrait américain, les critiques franco-allemandes

La montée des tensions entre l'Iran et Israël inquiète, notamment en Europe. Emmanuel Macron et Angela Merkel font front commun. La chancelière allemande s'en est directement prise à Donald Trump.

FRANCE 2

Emmanuel Macron lauréat du prix Charlemagne, qui récompense le dirigeant européen de l'année. Au premier rang, Angela Merkel aux côtés du roi d'Espagne. L'Europe pour thème, mais le dossier Iran / États-Unis est dans tous les esprits. Le chef de l'État plaide pour une Europe forte et souveraine. Il ne le cite pas, mais la référence au président américain ne fait aucun doute. "Si nous acceptons que d'autres grandes puissances, y compris alliées (...) se mettent en situation de décider pour nous (...), alors nous ne sommes plus souverains", assure-t-il.

"L'Europe doit prendre son destin en main"

Angela Merkel va encore plus loin. Pour la chancelière allemande, il faut apprendre à se passer des États-Unis. "Le temps où l'on pouvait compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu. L'Europe doit donc prendre son destin en main", estime-t-elle. Le duo franco-allemand en première ligne pour essayer de souder le front européen face au choix américain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président iranien, Hassan Rouhani, donne une conférence de presse après la conclusion d\'un accord avec la communauté internationale sur le programme iranien du pays, le 24 novembre 2013 à Téhéran (Iran).
Le président iranien, Hassan Rouhani, donne une conférence de presse après la conclusion d'un accord avec la communauté internationale sur le programme iranien du pays, le 24 novembre 2013 à Téhéran (Iran). (PRESIDENCE IRANIENNE / AFP)