Pratiques commerciales : la France attaque Amazon

Bercy porte plainte contre Amazon. Cette fois il ne s'agit pas d'une question fiscale, mais d'une question de comportement vis-à-vis des entreprises qui vendent sur son site. Amazon est accusé d'abuser de sa puissance et risque une amende de 10 millions d'euros.

Voir la vidéo
France 2

Bercy déclare la guerre aux pratiques d'Amazon. Le géant du commerce en ligne est accusé de contrats abusifs et de pressions excessives sur ses fournisseurs. "La pression est terrible. On a 24 heures pour répondre à un client. Si c'est un week-end ou s'il y a des jours fériés, que vous n'étiez pas au bureau pour répondre au client, le score Amazon dit qu'on a répondu avec retard et donc on est pénalisé. Si nos notes baissent sur Amazon et qu'un des critères devient à la limite de ce qu'ils acceptent, en une seconde notre compte est suspendu", confie un vendeur anonyme.

Le groupe américain refuse de modifier ses pratiques

Cette sanction figure noir sur blanc dans le contrat qui lie Amazon aux vendeurs. Cette pratique est abusive selon le service de la répression des fraudes. Après deux ans d'enquête, il dépose plainte contre Amazon et réclame 10 millions d'euros d'amende devant le tribunal de commerce de Paris. Bercy exige la modification de ces règles, ce que refuse le groupe américain. À l'inverse, deux autres sites comme Cdiscount ou Rue du Commerce ont accepté des changements. Ils écopent d'un rappel à l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo d\'Amazon sur un centre logistique à Lauwin-Planque (Nord), le 20 février 2017.
Le logo d'Amazon sur un centre logistique à Lauwin-Planque (Nord), le 20 février 2017. (PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)