Nouvelle tentative de tir pour SpaceX : "procédure de remplissage modifiée mais fusée identique"

Quatre mois après l'explosion de son lanceur, la société américaine SpaceX tente, samedi, un nouveau lancement. La fusée à deux étages doit décoller de Californie. Pour Philippe Henarejos, rédacteur en chef de la revue Ciel & Espace, la notoriété de SpaceX est en jeu.

Le lanceur Falcon 9, de SpaceX, en août 2015.
Le lanceur Falcon 9, de SpaceX, en août 2015. (GENE BLEVINS / MAXPPP)

Quatre mois après l'explosion de son lanceur Falcon 9, la société américaine SpaceX, créée par le milliardaire Elon Musk, va tenter, un nouveau tir,  samedi 14 janvier. La fusée à deux étages doit décoller de la base aérienne de Vandenberg, en Californie à 18h54, heure française. Selon Philippe Henarejos, rédacteur en chef de la revue Ciel & Espace, invité de franceinfo, la compagnie joue gros avec cet événement.

franceinfo : Quels sont les enjeux de ce lancement pour SpaceX ?

Philippe Henarejos : Quand les échecs s'accumulent sur un lanceur, ça peut déstabiliser la société qui les produit. SpaceX a annoncé qu'elle utilisait désormais une nouvelle procédure de remplissage des réservoirs.

Car c'est de là qu'était venu le problème, mais la fusée est identique à celle qui a explosé. Ils n'ont pas pu la modifier, pour l'instant. S'il y a un problème, ça nécessitera des investigations et ça pourrait détruire un autre pas de tir, ce qui serait fâcheux.

Comment SpaceX arrive à lancer des fusées moins chères que les autres ?

Elon Musk a pu profiter de toutes les infrastructures lourdes déjà existantes de la Nasa (l'agence spatiale américaine, ndlr), notamment les pas de tir, dont un a été détruit par une de ses fusées.

Ces infrastructures très chères sont le résultat d'investissements publics réalisés dans les années 1960 et qui ont été entretenus. Le mode de fabrication des fusées de SpaceX est un peu plus rationalisé que d'autres, mais la société s'appuie sur une aide colossale de la Nasa.

Dans le coût d'une fusée, il n'y a pas que le travail des ingénieurs et la construction de la fusée, il y a aussi tout ce qu'il faut construire autour, à la fois pour créer les fusées, les fabriquer et les lancer. Elon Musk profite du son savoir-faire et du matériel de la Nasa. Il peut donc se permettre de proposer des prix un peu plus bas.

Est-ce que SpaceX représente une concurrence importante pour l'Européen Arianespace ?

Avec des prix inférieurs, SpaceX est un réel concurrent pour Ariane espace. Les fabricants de satellites ou les opérateurs vont avoir tendance à favoriser les prix inférieurs pour dépenser moins d'argent.

Mais Arianespace est une maison vénérable et fiable, donc c'est dans la balance. Si le prochain vol de la fusée Falcon 9 se passe bien, la concurrence pourra continuer S'il se passe mal, il y aura des défections dans le carnet de commandes de SpaceX.

"SpaceX a profité du savoir-faire de la Nasa, c'est pourquoi ils sont moins chers" selon Philippe Henarejos
--'--
--'--