Mort de George Floyd : des policiers américains un genou à terre

Des policiers américains ont mis un genou à terre lundi 1er juin et tendent la main aux manifestants en colère après la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par la police.

FRANCEINFO

De New York à Portland en passant par Des Moines (États-Unis), plusieurs centaines de policiers ont fraternisé avec les manifestants. Le geste de ralliement consiste à poser un genou à terre. Ce geste vient d’un footballeur américain, Colin Kaepernick. En 2016, pendant l’hymne nationale, il avait posé un genou à terre pour protester contre les violences policières contre les personnes à la peau noire.

La presse attaquée

Les policiers qui mettent un genou à terre veulent se démarquer de Dereck Chauvin, celui à l’origine de la mort de George Floyd. Des policiers qui comprennent qu’il va falloir d’une manière ou d’une autre restaurer le lien de confiance entre la communauté noire et leur corporation. Par ailleurs, la police tirait aussi des balles en caoutchouc sur des journalistes lors des émeutes. Une cinquantaine de journalistes ont été arrêtés ou blessés. C’est très inédit dans un pays où la liberté de la presse est respectée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers américains genou à terre
Des policiers américains genou à terre (FRANCEINFO)