États-Unis : rencontre avec des milices armées et légales

Une partie des États-Unis s’élèvent contre les violences racistes et policières. Une autre réclame le retour à l’ordre. Des milices armées sont prêtes à en découdre.

FRANCEINFO

Aux États-Unis, à Portland, dans les rues de Salt Lake City ou encore à Kenosha, des hommes s'affichent armés pour faire régner l'ordre. "On est là pour protéger les biens, mais aussi les gens innocents", clame l'un d'eux. Qui sont ces groupes, nés pendant les protestations anti-racistes de ces derniers mois ? Que veulent-ils exactement pour l’Amérique ? "Nous ne sommes pas une milice"argue Peter Diaz. "Les Américains ont des armes et je refuse de rester assis et regarder mon pays se faire détruire".

Surveillées par le FBI

Le groupe de cet homme d'affaires s'appelle Les Loups américains. Il l'a créé au printemps, au moment des émeutes, pour contrecarrer, explique-il, "les gauchistes". "Ces gens dans la rue veulent un régime socialiste ou communiste. Ils veulent changer le gouvernement en détruisant ce pays", poursuit Peter Diaz. Régulièrement, son groupe s'est retrouvé face au mouvement Black Lives Matter. À chaque fois, ils se déplacent avec ce qu'ils appellent "des armes défensives" : paintball, pistolet de gaz au poivre, battes de base-ball et menottes en plastique. Ces milices sont légales en vertu du droit du port d’arme. Elles sont loin d’être toutes racistes, mais le FBI les surveillent de très près.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres d\'une milice anti-gouvernement gardent l\'entrée du parc naturel Malheur, dans l\'Oregon (Etats-Unis), le 8 janiver 2016.
Des membres d'une milice anti-gouvernement gardent l'entrée du parc naturel Malheur, dans l'Oregon (Etats-Unis), le 8 janiver 2016. (CEM OZDEL / ANADOLU AGENCY / AFP)