États-Unis : la contestation se propage après la mort de George Floyd

Après la mort de George Floyd, un Afro-américain décédé à la suite d'une interpellation par la police de Minneapolis, des milliers de personne se réunissent dans la ville pour exprimer leur colère. Le mouvement s'étend à d'autres régions du pays.

France 2

Il devait y avoir un retour au calme, mais à quelques minutes du couvre-feu vendredi 29 mai, ils sont encore plusieurs milliers dans les rues de Minneapolis (États-Unis). "Ils ne nous font pas peur, c'est notre communauté, on ne partira pas", explique une manifestante. Dans l'après-midi, une manifestation pacifique avait traversé la ville.

Des habitants ne respectent pas le couvre-feu

Beaucoup de jeunes blancs se trouvent dans le cortège et interpellent les policiers en leur criant : "Ne tirez pas !" Dans la ville, les commerçants se barricadent. L'un d'entre eux partage la colère des manifestants, mais pas leur violence. L'heure du couvre-feu est maintenant passée. Certains rentrent chez eux, tandis que d'autres défient l'ordre du gouverneur. La garde nationale va alors reculer. La voie est libre. L'arrestation du policier auteur de l'interpellation qui a causé la mort de George Floyd n'a pas suffi à calmer la colère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents de la garde nationale américaine dans une rue de Minneapolis (Etats-Unis), le 29 mai 2020, face à des manifestants réclamant justice après la mort de George Floyd survenue à la suite de son arrestation par quatre policiers.
Des agents de la garde nationale américaine dans une rue de Minneapolis (Etats-Unis), le 29 mai 2020, face à des manifestants réclamant justice après la mort de George Floyd survenue à la suite de son arrestation par quatre policiers. (KEREM YUCEL / AFP)