"Je ne peux pas respirer" "Je m'en fiche" : aux Etats-Unis, une nouvelle vidéo montre un homme noir asphyxié par un policier blanc

La vidéo date du mois de mai 2019 et donne à voir l'arrestation de Derrick Scott, un Afro-Américain de 42 ans, à Oklahoma City. 

Capture d\'écran de la vidéo de l\'arrestation de Derrick Scott, le 20 mai 2019, à Oklahoma City, aux Etats-Unis.
Capture d'écran de la vidéo de l'arrestation de Derrick Scott, le 20 mai 2019, à Oklahoma City, aux Etats-Unis. (KFOR OKLAHOMA NEWS 4 / YOUTUBE)

La police américaine au cœur d'un nouveau scandale ? Alors que la mort de George Floyd suscite une vague d'indignation dans le monde entier, la police d'Oklahoma City a publié mercredi 10 juin la vidéo de l'arrestation de Derrick Scott, un homme noir de 42 ans, à la demande du mouvement Black Lives Matter. Sur les images, on voit l'interpellation, datant de 2019, d'un homme qui crie "je ne peux pas respirer", à quoi on entend un officier répondre "je m'en fiche". Peu après, l'homme perd connaissance. Il sera déclaré mort à l'hôpital. Cette arrestation a fait l'objet d'une enquête et le bureau du procureur du comté a jugé que les officiers impliqués avaient agi de manière appropriée. Ils ont été blanchis.

NBC News rapporte que l'autopsie de Derrick Scott, qu'elle a obtenue, a conclu que la cause du décès était un poumon affaissé et que la manière dont cet homme est mort était "indéterminée". La consommation récente de métamphétamine et l'asthme ont été cités comme des facteurs contributifs. 

Traité "comme un animal"

La diffusion de ces images intervient au milieu d'un débat intense aux Etats-Unis sur la brutalité policière et les discriminations raciales après la mort de George Floyd, qui a lui aussi dit "je ne peux pas respirer" alors qu'un policier de Minneapolis était agenouillé sur son cou pendant près de neuf minutes.

Le 20 mai 2019, l'arrestation de Derrick Scott a été déclenchée par un appel au 911 qui a déclaré que l'homme menaçait des gens avec une arme de poing. Lorsque les policiers sont arrivés pour l'interroger, Derrick Scott s'est mis à courir. Il a été plaqué par des officiers et une arme a été trouvée dans la poche de son pantalon. Le capitaine de police Larry Withrow a déclaré jeudi que Derrick Scott avait semblé rapidement perdre connaissance alors qu'il était menotté et couché sur le ventre. Il a été placé en "position de récupération" et les officiers ont appelé une ambulance. 

Dans une interview à la télévision locale KOCO 5 News, la mère de Derrick Scott, Vickey Scott, a déclaré que la vidéo montrait que la police avait traité son fils "comme s'il était un animal". De son côté, l'association pour les droits civiques NAACP a exigé "la fin des manœuvres policières mortelles"