VIDEO. États-Unis : une mobilisation populaire pour aider Yeni Gonzalez, séparée de ses trois enfants

Elle voulait protéger ses enfants des gangs au Guatemala en les emmenant aux États-Unis. Elle a été séparée d'eux à la frontière. Des dizaines de volontaires se sont mobilisés pour les aider…

BRUT

Yeni Gonzalez a fui le Guatemala avec ses trois enfants pour les protéger des gangs. “Être séparée de mes enfants, c’est la pire chose qui me soit arrivée dans ma vie“, confie-t-elle. Alors qu’elle voulait rejoindre les États-Unis pour fuir les gangs, Yeni Gonzalez s’est faite arrêter à la frontière. N’ayant pas de papiers américains, les autorités l’ont séparée de ses enfants.

J’ai été séparée de mes enfants le 21 mai et je ne les avais pas revus jusqu’à aujourd’hui

Yeni Gonzalez

Ses enfants ont en effet été envoyés à New York et Yeni Gonzalez a été incarcérée en Arizona avec 400 autres mères. Sa souffrance, cette mère de trois enfants a pu la partager avec elles, toutes dans la même situation.

Une forte mobilisation des internautes

Yeni Gonzalez a finalement été autorisée à sortir du centre de détention dans lequel elle était enfermée, grâce à la mobilisation de journalistes et d’internautes qui ont réunit la somme de 7 500 $ afin de payer sa caution.

Une fois libérée, des dizaines de volontaires se sont également relayés pour la conduire en voiture de l’Arizona à New York. Grâce à eux, elle a alors pu revoir ses enfants pour quelques heures. "Je prie Dieu pour que la procédure soit aussi rapide que possible parce que je ne veux plus jamais avoir à quitter leurs bras", explique Yeni Gonzalez.

La procédure pour réunir Yeni Gonzalez et ses enfants pourrait prendre jusqu’à 2 mois. En cas de refus des autorités américaines, la famille pourrait être reconduite à la frontière.

VIDEO. États-Unis : une mobilisation populaire pour aider Yeni Gonzalez, séparée de ses trois enfants
VIDEO. États-Unis : une mobilisation populaire pour aider Yeni Gonzalez, séparée de ses trois enfants (BRUT)