Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Enfants migrants : Jakelin, 7 ans, venue du Guatemala et morte en détention aux Etats-Unis

Fin 2018, le décès d'une petite fille migrante de 7 ans alors qu'elle était détenue par la police aux frontières au Nouveau-Mexique a ému le monde entier. Aurait-elle pu être sauvée ? Pour comprendre comment Jakelin a perdu la vie, une équipe d'"Envoyé spécial" est partie sur ses traces.

Jakelin Caal, 7 ans, arrivait du Guatemala, comme de nombreux migrants venus chercher une vie meilleure aux Etats-Unis. Après avoir été détenue par la police aux frontières, elle tombe brutalement malade et décède le 8 décembre 2018 à El Paso, près de la frontière mexicaine. La fillette aurait-elle pu être sauvée ?

Alors que Donald Trump parle d'autoriser la détention illimitée des mineurs, les journalistes d'"Envoyé spécial" ont tenté de retracer le parcours de Jakelin pour comprendre comment elle a perdu la vie. A la tombée de la nuit, accompagnée de son père, l'enfant a traversé la frontière qui sépare le Mexique des Etats-Unis, en plein désert. Tous deux voyageaient en même temps qu'un groupe de 160 personnes, dont de nombreux mineurs. Aussitôt la frontière franchie, Jakelin et son père se sont rendus aux autorités américaines pour demander l'asile. Ils ont été détenus par la police aux frontières.

Malade, l'enfant agonise dans un bus 

Après huit heures au poste, à 5 heures du matin, la fillette est prise de violents vomissements. Son père aurait alerté les policiers, qui auraient décidé de la transférer vers un autre centre de rétention, à 140 kilomètres de là. Pendant le trajet en bus, qui dure une heure et demie, l'enfant agonise. Elle perd plusieurs fois connaissance. C'est seulement à destination, à Lordsburg, toujours au Nouveau-Mexique, que des médecins s'occupent d'elle. Mais il est déjà trop tard. Jakelin est transportée en hélicoptère à l'hôpital d'El Paso. Elle y décède le lendemain matin.

Qui est responsable ?

Qui est responsable de cette mort soudaine ? Aurait-elle pu être évitée ? Selon le rapport d'autopsie, le décès est dû à un choc septique, une infection généralisée. Le Dr Gutierrez, un médecin d'El Paso qui s'est spécialisé dans la prise en charge des jeunes migrants, estime qu'elle devait déjà avoir l'air très mal en point à son arrivée au poste de la police aux frontières. "Même si son père ne lui avait pas donné beaucoup d'eau les jours précédents [Donald Trump a affirmé qu'il ne lui en avait pas donné "depuis des jours"], ce n'est pas ce qui aurait pu la faire tomber si gravement malade si rapidement. C'est cette infection qui l'a tuée. Et comme elle n'a pas été correctement prise en charge lorsqu'elle a été vue, cela n'a pas été repéré."

D'après lui, Jakelin aurait pu survivre si les secours étaient intervenus plus tôt. Auparavant, les médecins pouvaient entrer dans les centres de rétention pour assister le personnel médical. Mais l'accès leur en est désormais refusé. "On leur a proposé notre aide, affirme Carlos Gutierrez. Ils nous ont répondu : 'On n'a pas besoin de vous. La situation est sous contrôle.' Ils ne veulent aucun de nos conseils."

Extrait de "Etats-Unis : des enfants en cage", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 12 septembre 2019.

Envoyé spécial. Enfants migrants : Jakelin, 7 ans, venue du Guatemala et morte en détention aux Etats-Unis
Envoyé spécial. Enfants migrants : Jakelin, 7 ans, venue du Guatemala et morte en détention aux Etats-Unis (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)