Midterms 2022 : les républicains obtiennent une courte majorité à la Chambre des représentants

Le parti conservateur a obtenu 218 sièges, seuil requis pour le contrôle de la chambre basse du Congrès américain, mais ne parvient pas à créer la "vague géante" promise par Donald Trump.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les membres élus de la Chambre des représentants posent devant le Capitole à Washington le 15 novembre 2022. (MANDEL NGAN / AFP)

Le seuil décisif des 218 élus est atteint pour le Grand Old Party. Les républicains ont repris le contrôle de la Chambre des représentants, mercredi 16 novembre, selon des médias américains, dont le New York Times, CNN et l'agence Associated Press (articles en anglais). Cette victoire leur donne un pouvoir de blocage sur la politique de Joe Biden jusqu'en 2024 et entraîne une division du Congrès, puisque les démocrates gardent la main au Sénat.

Le parti conservateur ne disposera toutefois que d'une très courte majorité à la chambre basse, bien loin de la "vague géante" promise par Donald Trump, qui a annoncé mardi une nouvelle candidature à la Maison Blanche. Les lieutenants de l'ancien président ont en effet recueilli des résultats très mitigés aux élections de mi-mandat.

Joe Biden tend la main aux républicains

"Les Américains sont prêts pour une nouvelle direction, et les républicains de la Chambre sont prêts à agir", a néanmoins salué le chef républicain des représentants, Kevin McCarthy, désormais favori pour prendre la tête de cette assemblée. "Les démocrates de la Chambre des représentants continueront à jouer un rôle de premier plan dans le soutien du programme du président Biden, avec une forte influence sur une faible majorité républicaine", a affirmé son homologue démocrate Nancy Pelosi.

A ce stade, les démocrates disposent de 211 sièges. Si ces projections se confirment sur l'ensemble des sièges, la performance de Joe Biden constituerait néanmoins le meilleur score d'un président en plus de 20 ans aux élections de mi-mandat. Ce scrutin se révèle traditionnellement difficile pour le pouvoir en place.

Le président démocrate a félicité Kevin McCarthy. Il a souligné dans un communiqué qu'il compte "travailler avec quiconque, républicains ou démocrates, prêt à œuvrer avec [lui] pour agir". Néanmoins, cette courte majorité républicaine à la Chambre des représentants risque de compliquer ses projets pour les deux prochaines années.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Midterms 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.