Journalistes tués en direct : comment se protéger des vidéos morbides sur les réseaux sociaux

Les images de l'assassinat des deux reporters américains se sont propagées à toute vitesse sur Twitter et Facebook, mercredi. De nombreux utilisateurs ont été confrontés à ces vidéos sans l'avoir voulu.

La zone où l\'homme suspecté d\'avoir abattu deux journalistes en plein direct a été arrêté par la police, mercredi 26 août 2015 à Markham, en Virginie (Etats-Unis).
La zone où l'homme suspecté d'avoir abattu deux journalistes en plein direct a été arrêté par la police, mercredi 26 août 2015 à Markham, en Virginie (Etats-Unis). (ROBERT MACPHERSON / AFP)

Huit détonations, et des cris à glacer le sang. Deux journalistes d'une chaîne de télévision locale de l'Etat de Virginie (Etats-Unis) ont été tués en plein direct par un ancien collègue, peu avant 7 heures (heure locale) mercredi 26 août.

Au moment du drame, seuls quelques milliers de téléspectateurs ont assisté, médusés, à la scène. Mais sur les réseaux sociaux, les images de la tuerie, suivies d'autres, tournées du point de vue du tireur, se sont propagées à toute vitesse. Et sur Twitter ou Facebook, où les vidéos se lancent automatiquement par défaut, de nombreux utilisateurs ont été confrontés à des images de mort sans n'avoir rien demandé.

 

 

Pour éviter de telles mauvaises surprises, francetv info vous explique comment désactiver la lecture automatique des vidéos sur les réseaux sociaux, aussi bien sur votre ordinateur que sur votre smartphone.

Sur Facebook

Afin de "donner vie aux images", le premier réseau social au monde a introduit la lecture automatique de vidéos par défaut à la fin 2013. Mais si Facebook interdit formellement les contenus pornographiques, sa politique concernant les images et vidéos violentes a longtemps été plus floue. A la fin 2013, les équipes de Facebook avaient ainsi autorisé la circulation sur le réseau d'une vidéo de décapitation, avant de rétropédaler face à l'indignation générale.

Dans un article publié en mars sur le site du New York Times, Monika Bickert, directrice de la politique des contenus chez Facebook, explique que le réseau social a clarifié, depuis, sa ligne de conduite concernant ce type d'images. Les contenus choquants ne sont, en revanche, toujours pas bannis a priori : ils doivent être signalés par les utilisateurs aux équipes de modération de Facebook avant d'être supprimés, explique l'article. Les images de l'assassinat des journalistes filmées par le tireur ont ainsi circulé pendant plus de cinq heures sur le réseau avant d'être retirées, indique Wired (en anglais). De quoi être visionnées, de manière délibérée ou non, plusieurs dizaines de milliers de fois.

Voici la marche à suivre pour désactiver la lecture automatique des vidéos, et ainsi éviter les mauvaises surprises. Cliquez sur les flèches pour faire défiler les diaporamas (si vous consultez cet article sur notre application iPhone, cliquez ici pour voir les diaporamas).

Sur iPhone :

View post on imgur.com

Sur Android (c'est un peu différent) :

View post on imgur.com

Sur le web, enfin :

View post on imgur.com

Sur Twitter

Comme Facebook, Twitter compte sur ses utilisateurs pour signaler à ses équipes les contenus ne respectant pas ses conditions d'utilisation. Un compte au nom du tireur de Virginie a ainsi diffusé des messages justifiant le crime ainsi que la vidéo des tirs, avant d'être suspendu par les équipes de modération du réseau.

Outre la possibilité de désactiver la lecture automatique des vidéos sur sa plate-forme, Twitter propose un moyen plutôt surprenant de prévenir du caractère choquant d'une vidéo. Il est, en effet, possible de configurer son compte de manière à considérer toutes les images publiées comme pouvant être potentiellement choquantes. Les abonnés voient alors apparaître le message suivant.

Mais à moins de compter sur la responsabilité des utilisateurs pour activer cette option lorsqu'ils diffusent des vidéos morbides, le meilleur moyen de s'éviter un traumatisme reste de configurer son compte de manière à arrêter la lecture automatique de vidéos. Voici la marche à suivre.

Sur iPhone : 

View post on imgur.com

Sur Android :

View post on imgur.com

Sur le web, où la démarche est bien plus rapide :

View post on imgur.com