Etats-Unis : Joe Biden met un terme au renvoi automatique des demandeurs d'asile vers le Mexique

Cette politique mise en œuvre par Donald Trump en 2019 forçait par ailleurs les demandeurs d'asile arrivés aux Etats-Unis via le Mexique d'y rester le temps que leur dossier soit instruit.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une fille salvadorienne est assise près d'une affiche de la campagne Biden-Harris à l'intérieur d'un camp pour demandeurs d'asile le 7 février 2021 à Matamoros, au Mexique, créé dans le cadre de la politique de Donald Trump "Rester au Mexique". (JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La mesure était baptisée "Remain in Mexico" (Rester au Mexique). La politique migratoire controversée de Donald Trump qui consistait à renvoyer les demandeurs d'asile au Mexique pendant l'examen de leur dossier sera stoppée dès la semaine prochaine, a annoncé, vendredi 12 février, l'administration de Joe Biden.

"A partir du 19 février, le ministère de la Sécurité intérieure débutera la phase une de son programme pour restaurer un processus sécurisé et ordonné à la frontière sud-ouest" des Etats-Unis, est-il précisé dans un communiqué. Les migrants qui étaient visés par la politique de Donald Trump pourront ainsi être admis sur le territoire américain.

Une crise humanitaire créée par cette mesure

Cette politique, mise en œuvre en 2019, ne s'appliquait pas aux Mexicains mais forçait les demandeurs d'asile arrivés aux Etats-Unis via le Mexique d'y rester le temps que leur requête soit instruite. Elle avait été très critiquée par les associations de défense des droits civiques.

Au moins 70 000 demandeurs d'asile, la plupart originaires d'Amérique centrale, ont été renvoyés vers le Mexique dans le cadre de ce programme. Cela avait créé une crise humanitaire de ce côté de la frontière, exacerbée par la pandémie, selon l'organisation American Immigration Council.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.