Crise en Ukraine : "On a des raisons d'être moins alarmistes", affirme le géopolitologue Frédéric Ancel

Publié
Crise en Ukraine : "On a des raisons d'être moins alarmistes", affirme le géopolitologue Frédéric Ancel
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le géopolitiologue Frédéric Ancel explique pour le 23h de franceinfo que la situation à la frontière russo-ukrainienne n'est pas si désespérée et que la Russie n'a pas intérêt au déclenchement d'une guerre.

La situation en Ukraine est-elle condamnée à dégénérer en guerre ? "On a des raisons d'être moins alarmistes que ce qu'un certain nombre d'observateurs, de diplomates, notamment américains, ont pu affirmer", tempère le géopolitologue Frédéric Ancel, qui explique que Vladimir Poutine "sait très bien que le coût d'une intervention massive en Ukraine serait rédhibitoire par rapport aux gains qu'il en tirerait".

Pas "la volonté d'une véritable guerre"

"Sa ligne rouge est très simple, c'est la non-adhésion, ni aujourd'hui ni jamais, de l'Ukraine à l'OTAN. Nous aussi, à l'Ouest, nous avons des lignes rouges, notamment celle consistant à empêcher la Russie de continuer à envoyer des mercenaires un peu partout, à empêcher des cyberattaques, à empêcher le maintien d'une tension dans le Donbass (...). Bref, on a réellement co-négocié", poursuit-il, lui qui ne voit pas dans les développements récents "la volonté d'une véritable guerre".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.