Covid-19 : Joe Biden va rétablir les restrictions d'entrée aux Etats-Unis

Le nouveau président américain va en faire l'annonce dans la journée de lundi. Seront concernés la plupart des citoyens non américains qui se sont rendus en Grande-Bretagne, au Brésil, en Irlande et dans une grande partie de l'Europe, ainsi qu'en Afrique du Sud, a déclaré un responsable de la Maison Blanche. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un agent de sécurité aérienne de l'aéroport international de Los Angeles (Etats-Unis), le 12 mai 2020. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

L'histoire se répète. En raison de la contagiosité des variants du Covid-19, le président Joe Biden réimposera lundi 25 janvier une interdiction d'entrer aux Etats-Unis à la plupart des citoyens non américains qui se sont rendus en Grande-Bretagne, au Brésil, en Irlande et dans une grande partie de l'Europe, a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

Joe Biden étendra également cette interdiction aux voyageurs qui se sont récemment rendus en Afrique du Sud, en raison des informations selon lesquelles de nouveaux variants du coronavirus plus transmissibles apparaissent aux Etats-Unis, a ajouté le responsable.

Le port du masque durci aux Etats-Unis

Cette décision du président démocrate fait partie du plan de lutte de la nouvelle administration contre l'épidémie de Covid-19 qui flambe dans le pays le plus touché au monde, tant en termes d'infections (25,1 millions) que de décès (plus de 419 000). Il avait estimé vendredi que le nombre de morts dus à la maladie aux Etats-Unis "devrait atteindre beaucoup plus que 600 000".

Dès les premiers jours après son entrée en fonctions mercredi, Joe Biden a durci les règles de port du masque et ordonné la mise en quarantaine des personnes se rendant aux Etats-Unis par avion. Au cours de ses derniers jours à la Maison Blanche, Donald Trump avait annoncé que l'interdiction d'entrer aux Etats-Unis pour les voyageurs en provenance d'une grande partie de l'Europe et du Brésil serait levée, mais l'administration Biden avait déclaré qu'elle annulerait immédiatement cet ordre qui devait entrer en vigueur le 26 janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.