Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que lors de la Seconde guerre mondiale

Dans le pays, le virus a déjà tué plus de 400 00 personnes. Un bilan qui dépasse celui de la guerre. Joe Biden a rendu hommage aux victimes de la maladie lorsqu'il a prêté serment.

Le toit de l'Empire State building recouvert de rouge vif, symbole du battement d'un cœur. C'est l'image d'une victime du Covid-19. Les hommages se sont multipliés aux États-Unis mercredi 20 janvier, car dans le pays, plus de 400 000 personnes ont déjà perdu la vie. D'ailleurs à Seattle, le gong a retenti 400 fois. Désormais, les autorités misent tout sur la vaccination et passent à la vitesse supérieure.

Les annonces de Biden attendues

En Californie, les contaminations dépassent des records et un centre géant de vaccination a été installé en plein cœur de la ville. "Les étagères des hôpitaux doivent être vidées. Dès que de nouveaux stocks arrivent, les précédents doivent déjà avoir été injectés dans le bras de quelqu'un. Pour le moment ce n'est pas le cas", regrette Henry Mcmaster, gouverneur de Caroline du Sud. Les démocrates ont organisé une cérémonie en mémoire des victimes au Capitole mardi 19 janvier. Les mesures annoncées par Joe Biden sont très attendues.

Un patient malade du Covid-19 est transporté dans un hôpital de New York (Etats-Unis), le 4 janvier 2021.
Un patient malade du Covid-19 est transporté dans un hôpital de New York (Etats-Unis), le 4 janvier 2021. (ANGELA WEISS / AFP)