Californie : la crainte du pire après les incendies

Le bilan officiel des incendies en Californie (États-Unis) fait état de 63 morts. Mais il pourrait s'alourdir dans les jours à venir alors que des centaines de personnes sont toujours portées disparues.

France 3

Anthropologues, policiers ou membres de la Garde nationale. Tous sont venus ratisser les lieux après les incendies en Californie (États-Unis). Leur mission : retrouver la trace des nombreux disparus, huit jours après le sinistre. Les recherches sont rendues particulièrement difficiles par la violence de l'incendie. "Nous essayons de déterminer la différence entre les restes humains et les restes d'animaux", explique le sergent Steve Collins, du bureau du shérif du Compté de Butte.

Donald Trump bientôt sur place



Paradise, ville de 27 000 habitants presque entièrement détruite, compte ses morts : 63 pour l'heure. Mais le nombre de disparus a quasiment triplé en deux jours et atteint 631. Parmi eux, certains sont sûrement sains et saufs, mais pas encore déclarés en sécurité. À quelques kilomètres, des dizaines de sinistrés ont installé un camp de fortune sur un parking de supermarché. Près de 50 000 personnes ont été déplacées dans toute la Californie.

A San Francisco, les fumées des brasiers rendent l’air irrespirable. Donald Trump doit se rendre à la rencontre des sinistrés samedi 17 novembre, alors qu'il avait fait polémique en pointant du doigt la mauvaise gestion des forêts de la Californie, tenue par les démocrates.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des secouristes inspectent une maison détruite par le \"Camp Fire\" à Paradise, en Californie, le 16 novembre 2018, à la recherche de restes humains.
Des secouristes inspectent une maison détruite par le "Camp Fire" à Paradise, en Californie, le 16 novembre 2018, à la recherche de restes humains. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)