AVANT/APRES. Californie : des dizaines de milliers d'hectares partis en fumée en quelques jours

Huit mille pompiers mobilisés, plus de 250 000 personnes à évacuer, déjà une trentaine de morts : les deux incendies qui ravagent deux régions distinctes de Californie sont particulièrement destructeurs.

"Malheureusement, avec ces vents, ce n'est pas fini. Alors s'il vous plaît, soyez prudents", exhorte Scott Jalbert, l'un des responsables de l'agence des pompiers californienne Cal Fire, lors d'une conférence presse. Le "Camp Fire", qui consume un comté du nord de la Californie depuis le 8 novembre, est devenu le feu le plus destructeur jamais observé dans cet Etat. Plus de 40 000 hectares ont déjà été dévastés, alors que l'incendie n'est maîtrisé qu'à 25%, selon Cal Fire. A 600 kilomètres de là, un autre incendie destructeur, le "Woolsey Fire", ravage les environs de Malibu, dans le sud de la Californie, près de Los Angeles.

Pour visualiser l'ampleur du désastre que représente le "Woolsey Fire", nous avons comparé les images satellite du 5 novembre avec celles du 12 novembre. Ces images ont été capturées par le satellite Sentinel 2, qui fait partie de la flotte spatiale du programme Copernicus de l'Union européenne. Nous avons choisi d'utiliser le spectre des infrarouges à ondes courtes, qui permet notamment de constater la différence au niveau de la végétation sur les deux images.