G20 à Hambourg : les compromis sur le climat et le commerce

Le thème du climat apparaît dans le communiqué final du G20. Sur cette question le président américain se retrouve isolé et la France entend prendre la tête du combat diplomatique sur cette question.

FRANCE 2

Personne n'a réussi à le faire céder. Donald Trump repart d'Hambourg (Allemagne) campé sur ses positions. Cet après-midi encore, Emmanuel Macron ou Angela Merkel ont tenté de le convaincre d'accepter un consensus sur le climat. Mais c'est en vain, les États-Unis sortiront bien de l'accord de Paris. Une position qu'ont dû acter les 19 autres chefs d'État, eux promettent de ne pas revenir sur leurs engagements. Le président américain obtient même à l'arraché une concession sur le climat, actée dans la déclaration finale. "Les États-Unis accompagneront étroitement d'autres pays pour avoir accès et utiliser des énergies fossiles", indique le communiqué commun.

L'Amérique pourra commercialiser son gaz de schiste

L'Amérique pourra continuer à produire et à commercialiser son gaz de schiste à l'étranger. Mais le président français entend encore faire changer d'avis Donald Trump. Autre concession, les échanges commerciaux internationaux. Le président américain accepte de condamner le protectionnisme, son cheval de bataille, mais en échange, il obtient le droit d'utiliser des instruments de défense commerciale pour protéger l'industrie américaine. Une première dans l'histoire du G20.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, à Hambourg, en Allemagne, lors du G20, le 8 juillet 2017.
Donald Trump, à Hambourg, en Allemagne, lors du G20, le 8 juillet 2017. (CARLOS BARRIA / REUTERS)