Cet article date de plus de huit ans.

Fusillade de Charleston : le ministère de la Justice américain ouvre une enquête pour "terrorisme intérieur"

Le tireur présumé, Dylann Roof, est mis en examen pour assassinats et possession d'arme à feu.

Article rédigé par franceinfo avec Reuters
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La police enquête autour de l'église dans laquelle ont été assassinées neuf personnes noires, le 19 juin 2015, à Charleston (Caroline du Sud). (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Une enquête pour "crime motivé par la haine" a déjà été ouverte, jeudi. Mais le ministère de la Justice veut également enquêter sur la tuerie de Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis) en tant qu'"acte de terrorisme intérieur", a annoncé une porte-parole, vendredi 19 juin. Le tireur présumé, Dylann Roof, est mis en examen pour neuf asassinats et possession d'arme à feu, après avoir tué six femmes et trois hommes, dans une église fréquentée par la communauté noire.

"Le ministère de la Justice observe ce crime sous tous les angles, y compris comme crime de haine et acte de terrorisme intérieur", a déclaré Emily Pierce. Arrêté jeudi, Dylann Roof décrit comme un solitaire nostalgique de l'apartheid prêt à déclencher une "guerre raciale", a reconnu devant la police être l'auteur de la pire tuerie raciste aux Etats-Unis depuis des décennies, en ouvrant le feu avec un pistolet automatique mercredi soir lors d'une soirée de lecture biblique à l'Emanuel African Methodist Episcopal Church, la plus vieille église de la communauté noire de Charleston.

Le tireur s'est vu signifier son maintien en détention, vendredi. Il a comparu par écran interposé, devant une cour de Charleston, pour une audience de pure forme sur son incarcération. Son avocat a décliné toute forme de caution.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.