Cet article date de plus de huit ans.

Émotion toujours très vive à Charleston, trois jours après la tuerie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Emotion toujours très vive à Charleston, trois jours après la tuerie
Emotion toujours très vive à Charleston, trois jours après la tuerie Emotion toujours très vive à Charleston, trois jours après la tuerie (FRANCE 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Aux États-Unis, à Charleston, l'émotion est toujours forte après la mort de neuf personnes tuées par balles dans une église de la communauté noire.

Décrit comme nostalgique de l'apartheid, Dylann Roof, 21 ans, a comparu une première fois devant le juge après la tuerie de Charleston. Une audience à laquelle les proches des victimes ont assisté. Un chant religieux, des montagnes de fleurs, des Américains noirs et blancs continuent à venir se recueillir et à prier devant l'église où neuf paroissiens ont été assassinés mercredi soir par un jeune homme blanc.

Un crime racial

"Qu'ils aient 26 ou 87 ans, ils sont partis trop vite", regrette une habitante. "C'est un crime de haine et donc c'est un crime perpétré contre la conscience du pays, l'âme du pays et nos valeurs collectives en tant que pays", explique Cornell William Brooks, président de la NAACP, une organisation de défense des Noirs. Quelques heures plus tôt, le tueur a comparu devant un juge par caméras interposées. Vendredi soir, le président Obama s'est à nouveau prononcé en faveur d'une réforme sur les armes à feu aux États-Unis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.