Frappes militaires : y a-t-il eu bavure de la coalition internationale en Syrie ?

Plusieurs sources révèlent que les bombardements occidentaux auraient tué des dizaines de civils. L'observatoire syrien des droits de l'Homme parle de 56 personnes, dont de nombreux enfants. 

France 2

Aux États-Unis, se tient une réunion des pays engagés militairement dans le conflit, avec notamment le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, représentant la France. Arnaud Compte, en direct depuis Washington, fait le point sur les éléments connus : "Pour l'instant, les autorités américaines expliquent qu'elles ont bien mené des frappes dans la région de Manbij, au nord de la Syrie. Les Américains expliquent qu'ils ont visé des convois de jihadistes, mais aucune confirmation de leur part de victimes civiles".

"1 400 victimes civiles" depuis 2 ans

Si ces faits étaient avérés, cela ferait de ces frappes les plus meurtrières depuis le lancement de la campagne en Irak et en Syrie, il y a deux ans. "14 000 frappes ont été menées sur ces deux territoires en 22 mois, cela fait 20 par jour. Le Pentagone comptabilise 41 victimes officiellement, mais ce chiffre est contesté par les représentants des droits de l'homme sur le terrain qui évoquent plutôt 1 400 victimes parmi les populations", indique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Explosion due à un raid mené, selon les Forces démocratiques syriennes, par la coalition formée par les Etats-Unis à Manbij, en Syrie, le 16 juin 2016.
Explosion due à un raid mené, selon les Forces démocratiques syriennes, par la coalition formée par les Etats-Unis à Manbij, en Syrie, le 16 juin 2016. (RODI SAID / REUTERS)