Etats-Unis : un jeune homme noir tué par la police près de Ferguson

Antonio Martin, 18 ans, a été abattu devant une station-service à Berkeley, ville voisine de celle où a été tué Michael Brown en août. En fin de nuit, des manifestants se sont rassemblés sur place, scandant "Il était innocent !"

Capture d\'écran de Google Map pointant vers la ville de Berkeley, dans le Missouri.
Capture d'écran de Google Map pointant vers la ville de Berkeley, dans le Missouri. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAP / FRANCETV INFO)

Antonio Martin, un jeune homme noir de 18 ans, a été tué par la police dans une station-service de Berkeley (Missouri), dans la nuit du 23 au 24 décembre, rapportent des témoins cités par le quotidien Saint-Louis Dispatch (en anglais). Berkeley est une ville située juste à côté de Ferguson, là où un jeune Noir, Michael Brown, a été abattu par un policier le 11 août, entraînant manifestations et émeutes.

D'après la mère d'Antonio Martin, "ce sont les policiers qui ont commencé à tirer". Le jeune homme se trouvait sur le parking de cette station-service en compagnie de sa petite amie et d'un ami, qui a tweeté : "Je n'arrive pas à croire que mon meilleur ami est mort devant moi." 

Selon la police, le jeune homme était armé

Ce dernier raconte que le groupe a été intercepté par des policiers, parce qu'ils ressemblaient aux auteurs d'un cambriolage récent. "Ils nous ont dit de nous allonger pour qu'on soit fouillés, affirme-t-il au Huffington Post (en anglais). Je me suis allongé, mais Antonio a refusé. Le policier s'est reculé, a demandé encore une fois à Antonio de s'allonger. Il a ouvert le feu. Et quand j'ai essayé de l'aider, le policier m'a hurlé, son arme à la main, de rester où j'étais." Selon plusieurs témoins, Antonio Martin a agonisé durant 30 minutes sur le parking avant de mourir. 

La version de la police est très différente. Sur sa page Facebook, la police du comté de Saint Louis explique qu'Antonio Martin a dégainé son arme quand il a vu les policiers s'approcher. "Craignant pour sa vie, le policier a ouvert le feu, atteignant l'individu". D'après les forces de l'ordre, le deuxième homme s'est enfui.

Les foces de l'ordre affirment avoir retrouvé l'arme d'Antonio Martin sur la scène du drame, rapporte The Independent (en anglais). Une vidéo de l'incident a en outre été publiée sur YouTube par la police de Saint Louis, qui affirme que l'on y voit un homme pointer son pistolet sur un officier. La scène, difficile à distinguer, se déroule tout au fond du parking.

En fin de nuit, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées sur les lieux du drame, cernant les policiers qui ont bouclé le parking. Parmi eux, des représentants religieux de la communauté noire et des activistes très en vue dans les manifestations qui ont suivi la mort de Michael Brown. Ils ont scandé : "Il était innocent !" Les manifestants ont réussi à déborder le cordon de police, et ont lancé des pétards sur la scène de crime. Trois d'entre eux ont été arrêtés.