Violences à Charlotte : une troisième nuit de colère

En Caroline du Nord, après deux nuits de manifestations violentes, plusieurs centaines de personnes ont manifesté malgré le couvre-feu imposé par le gouverneur.

FRANCE 2

Après deux nuits de manifestations, c'est devant un hôtel de Charlotte, dans l'État américain de Caroline du Nord, que les opposants aux violences policières contre les Noirs se sont réunis. C'est là aussi qu'un homme avait été touché par un tir alors qu'il manifestait, jeudi 22 septembre. Il est décédé des suites de ses blessures et on ne sait pas qui a tiré. Ses camarades lui rendent hommage.

Un couvre-feu décrété

Un peu auparavant, les pancartes remplaçaient les cris dans les rues de Charlotte. Nouvelles manifestations sous haute surveillance : 44 personnes ont été interpellées et la tension est toujours palpable. Pour éviter une troisième nuit d'émeutes, des renforts sont déployés, notamment les militaires de la garde nationale. Un couvre-feu a été décrété entre minuit et six heures, mais il n'est pour l'instant pas respecté par les manifestants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants brandissent une banderole \"La résistance est belle\", dans les rues de Charlotte, en Caroline du Nord (Etats-Unis), le 22 septembre 2016. 
Des manifestants brandissent une banderole "La résistance est belle", dans les rues de Charlotte, en Caroline du Nord (Etats-Unis), le 22 septembre 2016.  (NICHOLAS KAMM / AFP)