Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Etats-Unis : à Charlotte, un Noir propose des "câlins gratuits" aux policiers lors d'une manifestation

Publié Mis à jour
Article rédigé par franceinfo avec AFP et Reuters
France Télévisions

La ville de Charlotte (Caroline du Nord) est sous tension après deux nuits de violences. A l'origine de ces émeutes, la mort d'un homme noir, mardi, abattu par la police.

Ken Nwadike, un jeune Afro-Américain, est venu à Charlotte pour serrer les gens dans ses bras. La ville de Caroline du Nord (Etats-Unis) est sous tension après deux nuits de violences marquées par le décès d'un manifestant qui était venu protester après la mort d'un homme noir abattu mardi 20 septembre. 

Mercredi soir, Ken Nwadike, précurseur du Free Hugs Project (le projet des accolades gratuites), s'est dirigé vers les policiers anti-émeutes pour étreindre un officier. "Merci d'être ici et de prôner la paix", a dit le policier. 

"Nous sommes tous humains"

"Je les vois comme des êtres humains, tout comme je vous vois, comme des êtres humains. Nous sommes tous humains. Son uniforme [de policier] ne fait pas de lui un robot. Tout comme cet uniforme, votre couleur de peau ne fait pas de vous des criminels", lance-t-il au groupe de manifestants. Ken Nwadike, a lancé le Free Hugs Project après l'attentat du marathon de Boston en 2013.

La violence s'est imposée dans la ville de Charlotte après la mort de Keith Scott Lamont, un Noir de 43 ans qui a été, selon sa famille, abattu par la police lors d'une bavure, mardi, sur le parking d'un immeuble.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.