Des soldats américains entraînent l'armée de Taïwan pour faire face à la Chine

Pékin considère que l'île appartient à son territoire et l'armée chinoise a multiplié récemment les incursions dans l'espace aérien taïwanais.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soldats taïwanais lors d'un exercice militaire simulant une attaque chinoise, le 13 septembre 2021. (EYEPRESS NEWS / AFP)

Des soldats américains entraînent discrètement l'armée taïwanaise "depuis moins d'un an" pour renforcer les défenses de l'île face à la Chine, a affirmé à l'AFP un responsable américain, confirmant des informations du Wall Street Journal.

Une vingtaine de militaires des forces spéciales américaines et un contingent de soldats du corps des Marines forment des petites unités de l'armée de terre et de la marine taïwanaises, avait rapporté le quotidien américain, citant des sources officielles américaines anonymes.

"Il y a deux groupes, des soldats des forces spéciales et des forces conventionnelles", a confirmé à l'AFP ce responsable ayant requis l'anonymat. Il a souligné que les soldats d'élite étaient "moins de 20" et que la force conventionnelle, qui est déployée par rotations, n'était "pas importante". Ils sont arrivés sur l'île "depuis moins d'un an".

Un "soutien" face à la "menace" chinoise

Interrogé, le Pentagone n'a pas démenti : "Je n'ai pas de commentaire sur des opérations, des déploiements ou des entraînements spécifiques", a déclaré un porte-parole du ministère américain de la Défense, John Supple. "Mais je voudrais souligner que notre soutien à Taïwan et nos relations de défense s'alignent sur la menace que représente actuellement la République populaire de Chine", a-t-il ajouté.

La presse taïwanaise avait fait état en novembre dernier de l'arrivée à Taïwan de soldats des Marines et des forces spéciales pour former l'armée taïwanaise aux opérations amphibies. Elle citait alors le commandement naval de l'île. Les autorités taïwanaises et américaines avaient démenti.

La Chine considère cette île peuplée de 23 millions d'habitants comme une province rebelle appelée à retourner dans son giron, si nécessaire par la force. Elle a récemment procédé à plusieurs incursions dans la zone de défense aérienne taïwanaise, poussant Washington à se déclarer "très inquiet".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.