Tuerie d'El Paso : vers une régulation des armes à feux ?

Le massacre d'El Paso pousse Donald Trump à évoquer le besoin d'une meilleure régulation des armes à feux. Un sujet sensible dont il était, jusqu'à alors, un fervent opposant.

FRANCE 3

Le président américain l'avait laissé pensé dans un tweet : réguler les armes à feu, perçues comme un signe de liberté inaliénable par les Américains. Mais à la conférence de presse suivant le massacre, pas un mot contre les armes, au contraire : "Internet a fourni un boulevard dangereux aux esprits radicalisés et perturbés. Ce sont la démence et la haine qui poussent la gâchette, pas l'arme." La haine et la santé mentale sont des raisons régulièrement évoquées à l'occasion d'autres massacres, comme celui d'Orlando ou de Las Vegas.

"Ce n'est pas une question liée aux armes"

"On a beaucoup de soucis de santé mentale dans notre pays (...). Ce n'est pas une question liée aux armes", a ajouté Donald Trump. Derrière ces éléments de langage pointe la National Rifle Association (NRA), puissant lobby des armes aux Etats-Unis et important donateur du Parti républicain. Après la tuerie de Parkland, en février dernier, le président Trump songeait à prendre une mesure visant à interdire les armes pour les mineurs... avant que l'idée ne soit abandonnée un mois plus tard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cette image de vidéosurveillance obtenue par la chaîne d\'informations KTSM 9 montre le tireur, âgé de 21 ans, alors qu\'il entrait dans le magasin Cielo Vista Walmart d\'El Paso, le 3 août 2019.
Cette image de vidéosurveillance obtenue par la chaîne d'informations KTSM 9 montre le tireur, âgé de 21 ans, alors qu'il entrait dans le magasin Cielo Vista Walmart d'El Paso, le 3 août 2019. (AFP PHOTO / Courtesy of KTSM 9 News Channel)