Conquête spatiale : les États-Unis retournent dans l'arène

Dans la nuit de mercredi 27 à jeudi, une fusée de l'entreprise SpaceX doit décoller depuis la Floride avec à son bord deux astronautes. Une première depuis neuf ans pour les États-Unis.

France 3

C'est toute l'Amérique qui retient son souffle mercredi 27 en début de soirée. Vers 22 heures, une fusée de l'entreprise SpaceX, fondée par Elon Musk, doit décoller en direction de la Station spatiale internationale (ISS), avec à son bord deux astronautes. "Neuf ans qu'il n'y avait pas eu de vol habité 100% américain, alors ici c'est l'enthousiasme", explique la journaliste Agnès Vahramian, en direct de la base de Cap Canaveral, en Floride.

"Trump a fait de la reconquête spatiale une priorité"

"'C'est important que nous soyons indépendants dans l'espace : nous sommes les Américains, nous devons retourner sur la Lune, nous allons marcher sur Mars.' Voilà ce que l'on entend dans ce public. C'est le grand rêve qui est ravivé, l'esprit pionnier aussi avec lequel les États-Unis ouvrent la voie vers de territoires inconnus. Donald Trump a quitté la Maison Blanche et il est attendu ici. Il a fait de la reconquête spatiale une priorité", conclut Agnès Vahramian.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fusée Falcon 9 de SpaceX, avec à son sommet la nouvelle capsule Crew Dragon, sur le pas de lancement numéro 39A, du centre spatial Kennedy, en Floride (Etats-Unis), le 27 mai 2020.
Une fusée Falcon 9 de SpaceX, avec à son sommet la nouvelle capsule Crew Dragon, sur le pas de lancement numéro 39A, du centre spatial Kennedy, en Floride (Etats-Unis), le 27 mai 2020. (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)