Cet article date de plus de deux ans.

Aux États-Unis, des jeunes attaquent le gouvernement en justice pour protéger la planète

Dans l’affaire "Juliana contre États-Unis", 21 jeunes âgés de 10 à 21 ans accusent le gouvernement de ne pas avoir voulu protéger la planète pour les générations à venir. Le procès s'ouvre lundi dans l'Oregon.

Article rédigé par
Loig Loury - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants lors de la journée d'action mondiale demandant aux dirigeants locaux de véritables solutions pour le climat, "Rise For Climate", le 8 septembre 2018 à San Francisco, en Californie. (AMY OSBORNE / AFP)

Victoria Barrett, Jacob Lebel ou encore Kelsey Juliana. Ils sont 21 jeunes Américaines et Américains à attaquer leur gouvernement et son modèle de développement non durable. Le procès dans cette affaire qui s'appelle "Juliana contre États-Unis" s'ouvre dans l'Oregon, dans le nord ouest du pays, lundi 29 octobre.

Les plaignants âgés de 10 à 21 ans accusent les États-Unis d’avoir embrassé un modèle basé sur les énergies fossiles tout en sachant que cela détruirait la planète. Il aurait ainsi "violé leurs droits à la vie, à la liberté et à la propriété". Les exemples sont concrets. Jamie Lynn Butler, du peuple Navajo, a dû quitter sa maison à cause du tarissement des sources.

Plainte déposée en 2015

Depuis deux ans, Donald Trump s’est illustré par son manque d’égards vis-à-vis de l’environnement. Toutefois, la plainte date de 2015. À l'époque, l’administration de Barack Obama avait tenté d’enterrer l’affaire.

À l’époque, un juge avait admis n’avoir aucun doute sur le fait qu’un système climatique capable de soutenir la vie était fondamental. Aujourd’hui, il n'est pas question d’obtenir des dommages et intérêts. Ces jeunes Américains souhaitent simplement que le gouvernement agisse pour préserver leur avenir.

Plainte de 21 jeunes américains - Loig Loury
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.