Cet article date de plus de dix ans.

Attentats de Boston : Djokhar Tsarnaev interrogé sur son lit d'hôpital

Le jeune homme est dans un état grave, mais il répond par écrit aux questions des enquêteurs, selon des médias américains.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des policiers sortent de l'hôpital Beth Israel Deaconess Medical Center à Boston (Massachusetts), où est soigné Djokhar Tsarnaev, soupçonné d'être l'un des auteurs des attentats de Boston, le 21 avril 2013. (JARED WICKERHAM / GETTY IMAGES)

Une semaine après l'attentat qui a endeuillé le marathon de Boston, l'un des deux suspects, Djokhar Tsarnaev, est toujours hospitalisé dans un état grave, mais aurait commencé à répondre par écrit aux questions des enquêteurs, lundi 22 avril. Si la vie reprend peu à peu son cours à Boston, les questions demeurent sur les raisons qui ont poussé les deux frères de 26 et 19 ans à perpétrer le pire attentat sur le sol américain depuis ceux du 11-Septembre. Le plus âgé, Tamerlan Tsarnaev, est mort vendredi après avoir été blessé lors de son interpellation.

Jihadisme de l'aîné qui a passé six mois dans les régions troublées du Daguestan et de Tchétchénie ? Frustration sociale d'un jeune homme dans un pays qu'il habitait depuis plus de dix ans ? Un cadet sous l'emprise de son aîné malgré une intégration semble-t-il réussie ? Djokhar Tsarnaev serait, selon plusieurs médias, intubé mais conscient, ce qui pourrait permettre aux enquêteurs de lui signifier officiellement les charges qui pèsent contre lui.

Une probable tentative de suicide avant sa capture

Une blessure à la nuque laisse penser qu'il a cherché à se suicider avant sa capture en se tirant une balle dans la bouche. Cette blessure l'empêcherait de parler, mais les policiers antiterroristes ont cependant commencé à l'interroger, ont rapporté les médias américains. Le jeune homme répond "sporadiquement" par écrit, selon la chaîne ABC. Des spécialistes des interrogatoires doivent notamment le questionner sur d'éventuels complices et sur de possibles autres attentats qu'il aurait projetés avec son frère.

Cliché posté par Djokhar Tsarnaev, obtenu le 19 avril 2013 sur le réseau social russe VKontakte. (DZHOKHAR TSARNAEV / VKONTAKTE)

Le chef de la police de Boston, Ed Davis, a rappelé que les suspects avaient encore trois bombes rudimentaires à leur disposition lors de leur affrontement avec les policiers, dans la nuit de jeudi à vendredi. Les frères Tsarnaev détenaient également deux pistolets et un pistolet à grenaille. La police a par ailleurs retrouvé un fusil d'assaut M-4, une arme de guerre équipant les soldats américains et qui n'est pas en vente libre, à bord du bateau dans lequel Djokhar a été retrouvé, selon le New York Times.

Une des pistes s'oriente vers la Russie et les "cinq mois et treize jours" passés par Tamerlan au Daguestan en 2012, selon l'AFP. Pendant son séjour, il "s'est trouvé au moins quatre fois dans la ligne de mire des forces de l'ordre" alors qu'il était en compagnie d'un jeune homme surveillé pour ses liens supposés avec le milieu islamiste clandestin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.