Cet article date de plus de neuf ans.

Une quinzaine de "terroristes" tués au Mali

D'après Jean-Yves Le Drian, les forces françaises et tchadiennes ont tué une quinzaine de "terroristes" dans la nuit de lundi à mardi lors de combats dans le massif des Ifoghas. Selon le ministre de la Défense, 800 militaires sont engagés dans cette opération.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Joe Penney Reuters)

Les
combats continuent dans le nord du Mali. Après la mort d'un troisième soldat
français dimanche, l'opération militaire se poursuit dans le massif des Ifoghas
avec la mort d'une quinzaine de terroristes ces dernières heuires.

"Cette
nuit, il y a eu des opérations menées par nos forces contre une partie des
groupes terroristes qui sont dans cette région, toujours la même région, la
vallée de l'Ametettaï, qui est un ensemble où il y a vraiment une
concentration
", a expliqué le ministre de la Défense sur BFM-TV.

"Il y a un sanctuaire "

L'opération
militaire, qui rassemble quelque 800 militaires français et tchadiens consiste,
à prendre en tenaille le massif de l'Adrar des Ifoghas. "Vue la violence
des combats qui se déroulent là depuis 15 jours, on voit bien qu'il y a là un
sanctuaire.
"

C'est d'ailleurs dans ce secteur que les forces maliennes
affirment avoir tué les chefs islamistes Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar.
"Je n'ai pas de preuve de leur mort ", affirme Jean-Yves Le Drian. Nos
confrères de RFI ont publié une photo qui serait celle de Belmokhtar. Quant aux otages français, le ministre estime que "tout laisse à penser " qu'ils sont en vie.

Quoi
qu'il en soit, les combats devraient se poursuivre dans les jours qui viennent.
"Ce n'est pas fini, parce qu'après la vallée de l'Ametettaï, il y a
d'autres vallées
", précise Jean-Yves Le Drian.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.