Cet article date de plus d'onze ans.

Un pilote de la Continental meurt en plein vol

Le pilote d'un vol Bruxelles-New York est mort jeudi aux commandes de son appareil, l'avion a atterri sans encombre
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pilote d'un vol Bruxelles-New York est mort jeudi aux commandes de son appareil, l'avion a atterri sans encombreLe pilote d'un vol Bruxelles-New York est mort jeudi aux commandes de son appareil, l'avion a atterri sans encombre

Agé de 61 ans, le commandant de bord, qui travaillait depuis 21 ans pour Continental, est décédé "apparemment de causes naturelles", a indiqué la compagnie dans l'attente des résultats de l'autopsie.

C'est le copilote épaulé d'un autre pilote qui se trouvait parmi les passagers qui ont effectué l'atterrissage à l'aéroport new-yorkais de Newark.

Le Boeing 777 qui a reçu une autorisation d'atterrissage prioritaire a pu se poser sans encombre sur cet aéroport qui était sa destination finale.

Deux cent quarante-sept passagers étaient à bord de l'avion, qui avait quitté Bruxelles à 9h45 locales. La plupart n'ont apparemment compris qu'à l'atterrissage qu'un événement grave s'était produit pendant le vol, d'une durée de plus de 8h.

"Nous n'étions pas au courant. Ils ont appelé un médecin en disant qu'il y avait une urgence", a indiqué un passager à la chaine de télévision NY1.

La mort d'un pilote en vol est un incident rare dans l'histoire aéronautique, mais c'est le second en peu de temps pour Continental Airlines.

Le 21 janvier 2007, un avion de la même compagnie assurant une liaison entre le Texas et une station balnéaire mexicaine avait dû atterrir d'urgence alors que son pilote était victime d'un grave malaise. Le copilote avait pu faire atterrir l'avion qui transportait 210 passagers, et le pilote était mort à son arrivée au sol.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.