Cet article date de plus de sept ans.

Un jeune ressortissant américain "battu" par la police israélienne

Un jeune ressortissant américain d’origine palestinienne aurait été "sévèrement battu" par la police israélienne, affirme sa famille. Washington s’est dit profondément inquiet des conditions d'arrestation de l'adolescent et demande une enquête.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Des Palestiniens fuient les tirs de gaz lacrymogènes lancés par les soldats israéliens vendredi 4 juillet à Jérusalem-Est.  © REUTERS / Ammar Awad)

Les tensions croissantes entre Israéliens et Palestiniens s’accompagnent désormais d’une crispation diplomatique entre les Etats-Unis et Israël. Washington a demandé samedi une enquête sur le passage à tabac présumé d’un jeune ressortissant américain d’origine palestinienne par la police paramilitaire israélienne.

 

Résidant à Tampa en Floride, Tariq Khdeir, âgé de 15 ans, est le cousin du jeune palestinien de 16 ans, Mohamed Abou Khoudaïr, brulé vif par des inconnus dans la nuit de mardi à mercredi. Jeudi, le jeune garçon, qui était venu rendre visite à ses proches pour la première fois, a été arrêté par la police paramilitaire israélienne à Jérusalem-Est. Sa famille assure que l’adolescent a été la cible de coups violents. Devant les caméras de la chaîne ABC News, sa mère a montré une photo de son visage tuméfié expliquant qu’elle ne l’avait pas reconnu lorsqu’elle était allée le voir à l’hôpital.

Un adolescent américain aurait été battu par la police israélienne, affirme sa famille. Reportage de Frédéric Carbonne.
écouter

Une vidéo diffusée sur internet montre un homme frappé par deux soldats israéliens 

Des accusations qui s’appuient également sur une vidéo circulant sur internet qui montre un jeune, seul, frappé à terre, recevant notamment des coups de pied dans la tête, par deux membres de la police des frontières. La mère de Tariq Khdeir assure reconnaître les vêtements de son fils sur les images. Cependant, la vidéo est floue et il est difficile de reconnaitre la victime.

La porte-parole du département d’Etat américain, Jen Psaki, a demandé "une enquête rapide, transparente et crédible " et a souhaité que "l'on rende des comptes pour tout usage excessif de la force ". Elle avait également indiqué samedi qu’un membre du consulat américain à Jérusalem avait rendu visite à Tariq Khdeir.

Des tensions croissantes 

Les tensions sont croissantes entre Israël et les territoires palestiniens depuis le meurtre de trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin dernier et dont les corps avaient été retrouvés lundi en Cisjordanie. La mort du jeune Palestinien, dans la nuit de mardi à mercredi, avait provoqué des émeutes. La police israélienne a annoncé ce dimanche avoir arrêté six suspects dans le cadre de l'enquête du meurtre de Mohamed Abou Khoudaïr. 

Selon l’armée israélienne, environ 15 roquettes et obus de mortiers auraient été tirés samedi de la bande de Gaza. L'armée a annoncé avoir mené en représailles dix frappes sur le centre et le sud de l'enclave palestinienne, qui n'ont pas fait de blessé, selon des sources sécuritaires palestiniennes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.