Israël arrête 80 Palestiniens après l'enlèvement de 3 adolescents

Israël est sur le pied de guerre pour retrouver les trois jeunes israéliens enlevés jeudi par "des gens du Hamas" selon le Premier ministre Bejamin Netanyahu. Près de 80 Palestiniens ont été arrêtés dans le cadre des recherches indique l'armée ce dimanche.

(Des soldats israéliens ont été envoyés à Hébron pour aider à retrouver les trois jeunes enlevés jeudi soir © REUTERS/ Mussa Qawasma)

L'armée "utlisera tous les moyens en sa possession pour résoudre cette affaire. " D'intenses recherches se poursuivent en Israël pour retrouver les trois adolescents qui sont portés disparus depuis jeudi soir et enlevés selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu par "des gens du Hamas ". "Dans le cadre des efforts pour ramener les trois adolescents israéliens enlevés, près de 80 Palestiniens ont été arrêtés durant une opération militaire " a indiqué l'armée dans un communiqué ce dimanche.

Hébron bouclée

La ville d'Hébron et ses environs, proche de l'endroit où ont disparu les trois jeunes, a été complètement bouclée par l'armée et les points de passage entre Israël et la bande de Gaza ont été fermés "exceptés pour des raisons humanitaires et des cas médicaux " a précisé l'armée. "Nous sommes déterminés à ramener les garçons à la maison, le plus rapidement possible et en bonne santé... les terroristes palestiniens ne seront pas en sécurité, ne pourront pas se cacher et vont ressentir les capacités de l'armée israélienne. "

Des accusations "insensées"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait affirmé dans une allocation télévisée que ces "jeunes ont été enlevés par une organisation terroriste, cela ne fait aucun doute. " Il avait également exigé que "l'Autorité palestinienne et celui qui est à sa tête, Abou Mazen (Mahmoud Abbas) fassent tout le nécessaire pour aider au retour des kidnappés ", précisant que "cela relève de leur responsabilité. "

Des accusations considérées comme "insensées " par le porte-parole des services de sécurité de l'Autorité palestinienne, le général Adnane al-Damiri qui insiste sur le fait que la région dans laquelle ont disparu les trois adolescents est sous contrôle civil et militaire d'Israël.

Des disparitions sur la route de Jérusalem

Les trois Israéliens, âgés de 16 et 19 ans et étudiants dans des écoles talmudiques, ont disparu jeudi soir alors qu'ils cherchaient à se rendre à Jérusalem selon les informations des médias israéliens. Ils faisaient de l'auto-stop près de Gush Etzion, un bloc de colonisation entre les villes de Béthléem et Hébron.

Le Premier ministre a rencontré les familles des disparus et leur a assuré que tout serait fait pour les retrouver. Le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon, supervise les recherches et a quant à lui affirmé que "tant que nous ne disposerons pas d'informations contraires, nous partons de l'hypothèse de travail que les trois adolescents sont en vie. "