Cet article date de plus de sept ans.

Un charnier de 21 corps découvert au Mali

Les corps retrouvés seraient ceux de "bérets rouges", ces militaires proches de l'ancien président Amadou Toumani Touré et dont une tentative de contre coup d'Etat a été violemment réprimée en avril 2012 par la junte militaire dirigée par l'ex-capitaine Sanogo. La semaine dernière, ce dernier avait été inculpé dans le cadre de cette affaire. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (IDÉ)

Vingt-et-un corps de "bérets
rouges" ont été découvert peu avant 4h du matin ce mercredi au Mali. Les "bérets
rouges" sont des militaires proches de l'ancien président Amadou Toumani
Touré qui ont été violemment réprimés lors d'un contre coup d'Etat en avril
2012
.

Le ministre malien de la Justice
était présent lors de la fouille des corps, à Diago, près de Bamako. Un lieu
situé à côté d'un camp militaire de "bonnets verts" de Kati, dirigé
par l'ex-capitaine Sanogo. Meneur du coup d'Etat de mars 2012, Sanogo a été inculpé la semaine dernière à Bamako, dans le cadre de cette affaire.

C'est grâce à des témoignages recueillis durant la
procédure que le charnier a été retrouvé. Au moins sept personnes ont été
inculpées la semaine dernière. Certaines ont avoué avoir participé aux
exécutions. Cette découverte pourrait faire évoluer la procédure qui vise Amadou
Sanogo car il n'est à ce jour inculpé que pour complicité d'enlèvement. Il
pourrait désormais être inculpé de "meurtres,
complicité de meurtres, assassinats, enlèvement de personnes et complicité
d'enlèvement
".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.