Ukraine : de nouvelles sanctions contre la Russie, bientôt...

Les États membres de l'Union européenne ont approuvé ce lundi de nouvelles sanctions contre la Russie…Mais leur entrée en vigueur est reportée de quelques jours.

(Herman Van Rompuy a annoncé de nouvelles mesures contre la Russie © REUTERS/Eric Vidal)

L'Union européenne a officiellement adopté lundi un nouveau train de sanctions contre la Russie, pour son rôle dans la crise ukrainienne, mais leur entrée en vigueur est reportée afin de donner une chance au cessez-le-feu conclu entre les autorités ukrainiennes et les séparatistes.

 

"L'entrée en vigueur (des nouvelles sanctions) par la publication au Journal officiel interviendra dans les prochains jours. Cela laissera le temps pour une évaluation de la mise en oeuvre de l'accord de cessez-le-feu et du plan de paix" indique le communiqué du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy. Dans ce texte il assure aussi que "l'Union européenne se tient prête à revoir en totalité ou en partie les sanctions qui ont été convenues en fonction de la situation sur le terrain".

Dans le collimateur de l'UE, Gazprom, Rosneft et Transneft

On ne connaît pas le détail de ces nouvelles sanctions. Mais selon Pierre Benazat, elles devraient toucher  les mêmes secteurs que ceux frappés par les premières sanctions économiques en août soit l'armement, l'énergie ou les marchés financiers par exemple. On évoque les noms de Gazprom, Rosneft et Transneft. On parle aussi d’une interdiction pour les Européens d’acheter des obligations russes. De la même manière, les interdictions de visas Schengen et la confiscation des avoirs seraient étendues à des oligarques russes, aux dirigeants de la Crimée et aux  séparatistes du Donbass.

Dans le collimateur de l'UE selon Pierre Bénazet, Gazprom, Rosneft et Transneft
--'--
--'--