Turquie : une avocate emprisonnée meurt après 238 jours de grève de la faim

Ebru Timtik, condamnée à plus de 13 ans de prison, réclamait un procès équitable. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'avocate Ebru Timtik sur une photo postée par son cabinet sur Twitter à l'annonce de sa mort, le 27 août 2020. (PEOPLE'S LAW OFFICE / TWITTER)

Son pouls s'est arrêté. Une avocate turque emprisonnée, qui avait entamé une grève de la faim depuis 238 jours, est morte jeudi 27 août dans un hôpital d'Istanbul, a annoncé son cabinet, People's Law Office, sur Twitter. 

Un peu plus tôt, son cabinet avait indiqué que les docteurs tentaient de la réanimer par un massage cardiaque. 

Ebru Timtik avait été condamnée en 2019 à plus de 13 ans de prison pour "appartenance à une organisation terroriste".  Comme le souligne l'avocat français Martin Pradel sur le réseau social, elle était en réalité poursuivie pour ses actions d'avocate. 

Un appel du verdict de mars 2019 avait été rejeté en octobre et un autre appel était en cours devant la Cour suprême de Turquie. Comme son confrère Aytaç Ünsal, également en détention, Ebru Timtik s'était mise en grève de la faim pour demander un procès équitable. Les deux avocats avaient déclaré qu'ils "persisteraient dans leur grève de la faim même si elle devait entraîner leur mort". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.