Cet article date de plus de huit ans.

Turquie : 7 policiers tués et 27 personnes blessées dans un attentat à la bombe à Diyarbakir

Cette ville se trouve dans une région peuplée de Kurdes. L'attaque survient à la veille d'une visite du Premier ministre, Ahmet Davutoglu.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des forces de police dans la ville turque de Diyarbakir, le 27 février 2016. (UYGAR ONDER SIMSEK / MOKU / SIPA)

Nouvelle attaque terroriste en Turquie. Un attentat à la bombe a frappé la ville de Diyarbakir, dans le sud-est du pays, jeudi 31 mars, tuant 7 policiers et blessant 27 personnes, selon le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Les forces de l'ordre mènent depuis plusieurs mois des opérations d'envergure contre les rebelles kurdes dans plusieurs quartiers de cette ville et dans le sud-est anatolien, majoritairement peuplé de Kurdes. Cette attaque survient à la veille d'une visite du Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, dans la ville.

Les policiers étaient spécialement visés

Le puissant engin a explosé au passage d'un autocar transportant des policiers, ont précisé des forces de sécurité. 

DLTFTV_MAM_6142271
DLTFTV_MAM_6142271 DLTFTV_MAM_6142271

La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte renforcée en raison d'une série inédite d'attaques attribuées aux jihadistes ou liées à la reprise du conflit kurde. La dernière, un attentat-suicide attribué par les autorités turques au groupe Etat islamique, est survenue le 19 mars en plein cœur d'Istanbul. Quatre touristes étrangers ont été tués, et une trentaine de personnes ont été blessées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.