Syrie : l'exode des populations civiles

De très violents combats ont repris dans le nord-ouest de la Syrie, notamment autour de la ville d'Idlib, frappée par de nombreux bombardements du régime syrien et de son allié russe. Pris au piège dans les combats, des milliers de civils sont poussés à l'exode.

France 3

Sur la route qui mène vers le nord de la Syrie, une file ininterrompue de camions et de tracteurs. Entassées à l'intérieur, des familles entières qui fuient la province d'Idlib, direction la frontière avec la Turquie. Depuis plusieurs semaines, des dizaines de milliers de civils sont bombardés par les forces du régime syrien. En effet, malgré le cessez-le-feu signé fin août, l'armée syrienne, soutenue par la Russie, continue son offensive contre les combattants rebelles et les jihadistes proche d'Al-Qaïda, reprenant progressivement le contrôle des villes et des villages de la région.

3,7 millions de réfugiés syriens en Turquie

En quelques jours, la population a déserté Maarat al-Nouman, le carrefour commercial du nord-ouest du pays, laissant derrière elle une cité fantôme. Après des heures de voyage, les familles échouent dans des champs ou dans des rues, où elles sont prises en charge par des volontaires de la Défense civile. La Turquie, qui compte près de 3,7 millions de réfugiés syriens, a fermé sa frontière à double tour et appelle à un nouveau cessez-le-feu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une ville après un bombardement de l\'armée syrienne dans le nord-ouest de la province d\'Idleb (Syrie), le 24 décembre 2019.
Une ville après un bombardement de l'armée syrienne dans le nord-ouest de la province d'Idleb (Syrie), le 24 décembre 2019. (MIKHAIL VOSKRESENSKIY / SPUTNIK / AFP)