Publication de caricatures : nouvelles tensions entre la Turquie et la France

Samedi 24 octobre, dans un discours télévisé, le président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdoğan s'en est une nouvelle fois pris à Emmanuel Macron. En cause : il avait affirmé que la France ne renoncerait pas à la publication de caricatures, après l'assassinat de Samuel Paty.

France 2

Le président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdoğan s'est ouvertement attaqué à Emmanuel Macron samedi 24 octobre dans un discours télévisé, lui reprochant de soutenir la publication de caricatures de Mahomet, débattue depuis l'assassinat de Samuel Paty. "L'Élysée dénonce des propos inacceptables, outranciers, grossiers, rapporte la journaliste Stéphanie Perez, en direct du palais de l'Élysée. Paris a décidé de rappeler son ambassadeur en Turquie pour des consultations".

"Erdoğan estime que les musulmans sont maltraités en France"

Une façon de montrer qu'en attaquant directement le président, Recep Tayyip Erdoğan avait franchi une ligne rouge. "Ce n'est pas le premier accrochage entre les deux pays. Emmanuel Macron dénonce régulièrement, depuis plusieurs mois, l'interventionnisme turc en Syrie et en Lybie, reprend la journaliste. De son côté, Recep Tayyip Erdoğan estime que les musulmans sont maltraités en France, lui qui se veut être le défenseur de la communauté musulmane".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président français Emmanuel Macron, le 5 janvier 2018 à Paris.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président français Emmanuel Macron, le 5 janvier 2018 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)