"Pour moi, il n'y a pas d'incident" : Noël Le Graët relativise les sifflets pendant "la Marseillaise" lors de Turquie-France

Le président de la Fédération française de football estime que c'est sifflets lors du match des éliminatoires de l'Euro 2020 sont "regrettables".

Noël Le Graët (à droite) avec Didier Deschamps le 8 juin, avant le Turquie-France en éliminatoires de l\'Euro 2020 à Konya.
Noël Le Graët (à droite) avec Didier Deschamps le 8 juin, avant le Turquie-France en éliminatoires de l'Euro 2020 à Konya. (FRANCK FIFE / AFP)

"Pour moi, il n'y a pas d'incident", estime lundi 10 juin sur franceinfo le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët,  après que les joueurs de l'équipe de France de football et la Marseillaise ont été sifflés samedi soir à Konya (Turquie) lors d'un match de qualification pour l'Euro 2020.

"C'est regrettable", a cependant admis Noël Le Graët, affirmant que "les dirigeants [turcs] étaient gênés" par cet incident. "Un certain nombre de Turcs ont sifflé les joueurs pendant toute la partie", a-t-il détaillé, assurant qu'il ne s'agissait que d'une partie des 42 000 spectateurs.

Dimanche, Emmanuel Macron a qualifié d'"inacceptables" les sifflets qui ont accompagné la Marseillaise et l'avait "fait savoir" à Noël Le Graët. Plusieurs membres de l'opposition ont également critiqué ces sifflets entendus dans le stade de Konya, où les Bleus ont subi samedi leur première défaite (2-0) dans les qualifications pour l'Euro 2020.