Turquie : veille d’élections

Ce dimanche 24 juin, les élections législatives ont lieu en Turquie. Le tout puissant Recep Tayyip Erdogan est de plus en plus contesté, notamment par un homme : le candidat social-démocrate Muharem Ince.

Jour de législatives en Turquie. Fragilisé par son bilan économique, Recep Tayyip Erdogan doit faire face à un nouveau challenger : Muharem Ince. Un candidat redoutable qui crée la ferveur depuis quelques mois. "Erdogan est un homme fatigué qui méprise les gens", tance Muharem Ince à ses meetings. Un message fort de rassemblement qui séduit les Turcs fatigués de l’autoritarisme du président actuel. "Nous sommes tous Turcs malgré nos différences, nous voulons retrouver notre unité", crie haut et fort une femme.

Contesté, mais avec une base forte

Dans les sondages, Muharem Ince est crédité de 30 % des voix, un score qui le conduirait au second tour. Erdogan est peu habitué à être autant bousculé, alors même que sa gouvernance est contestée au sein de son propre camp. "Erdogan veut rester au pouvoir jusqu’à la mort. Mais quand vous gouvernez trop longtemps, vous ne pouvez éviter l’usure", déplore Ayhan Bolukbasi (membre du "Bon Parti" et ancien fidèle). Il lui reste tout de même un socle solide : la Turquie religieuse et populaire pour qui il incarne la modernisation du pays. Des fidèles malgré les difficultés économiques et les purges.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un supporter tient une banderole avec écrit \"mon président\", au meeting de l\'opposant Muharrem Ince, à Istanbul (Turquie) samedi 23 juin 2918.
Un supporter tient une banderole avec écrit "mon président", au meeting de l'opposant Muharrem Ince, à Istanbul (Turquie) samedi 23 juin 2918. (NATHANAËL CHARBONNIER / RADIO FRANCE)