Cet article date de plus de cinq ans.

Les Turcs ont voté pour les législatives, Erdogan espère asseoir sa légitimité

Les bureaux de vote du pays ont fermé leurs portes dimanche à 17 heures (16 heures, heure de Paris). La participation a été très forte.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une Turque vote lors des élections législatives dans un bureau d'Ankara, la capitale, le 7 juin 2015. (ADEM ALTAN / AFP)

La Turquie a voté, dimanche 7 juin, pour des élections législatives indécises mais cruciales pour l'avenir du président Recep Tayyip Erdogan. Au pouvoir depuis treize ans, il espère une large victoire de son parti pour renforcer sa domination sur le pays.

Vainqueur de tous les scrutins depuis 2002, le parti islamo-conservateur se présentait pour la première fois affaibli face aux électeurs, victime du déclin de l'économie et des critiques sur sa dérive autoritaire. Les derniers sondages le créditaient de 40 à 42% des voix, nettement en dessous de son score de 2011 (49,9%).

Critique de la présidentialisation du régime

L'ampleur de ce recul sera déterminante pour le chef de l'Etat, qui a décidé de jouer son va-tout à l'occasion de ce scrutin où il n'est pas candidat. Premier ministre à poigne pendant onze ans, Recep Tayyip Erdogan a été élu haut-la-main chef de l'Etat en août dernier et a rendu sur le papier les clés de l'exécutif et du parti à son successeur, l'ancien ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu.

Mais, bien décidé à garder les rênes du pays, il plaide depuis pour la présidentialisation du régime et le renforcement de ses pouvoirs, contre ses opposants qui redoutent l'avènement d'une "dictature constitutionnelle".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.