Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo A l'aéroport Atatürk d'Istanbul, l'activité reprend au milieu des impacts de balles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
A l'aéroport Atatürk d'Istanbul, l'activité reprend au milieu des impacts de balles
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les passagers évoluent au milieu des stigmates du triple attentat-suicide perpétré mardi. Les autorités turques souhaitent faire passer le message que le terrorisme n'entravera pas la marche du pays. 

Presque comme si de rien n'était. L'activité a repris, mercredi 29 juin, au lendemain du triple attentat-suicide à l'aéroport international d'Istanbul qui a fait 41 morts et 239 blessés.

Les passagers évoluent désormais au sein du terminal des vols internationaux au milieu des impacts de balles et des vitres brisées. Alors que des ouvriers s'emploient à effacer les traces du drame, les autorités turques souhaitent faire passer le message que le terrorisme n'entravera pas la marche du pays.  

"On fait face au terrorisme depuis le début, on s'y habitue"

"La vie continue. (...) Nous sommes là", témoigne une employée de l'aéroport Atatürk, interrogée par France 2. "On fait face au terrorisme depuis le début, depuis les années 1990, donc on s'y habitue. On est forts et Istanbul est forte", renchérit un autre témoin. 

Depuis les attentats de mardi soir, aucune information n'a été fournie sur les kamikazes, dont le gouverneur d'Istanbul avait indiqué dans la nuit qu'ils étaient au nombre de trois. Ces attaques coordonnées, capturées sur des vidéos saisissantes, sont les plus meurtrières qui aient été commises dans la première métropole de Turquie, déjà visée trois fois cette année par des jihadistes ou des Kurdes, et surviennent avant une période de vacances.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat à Istanbul

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.