Turquie : Daech revendique l'attentat d'Istanbul

48 heures après l'attentat d'Istanbul, le groupe Etat islamique revendique l'attaque, et l'auteur n'est toujours pas identifié.

France 2

Une photo du visage de l'auteur présumé de l'attaque contre une discothèque d'Istanbul a été diffusée par la police turque ce lundi 2 janvier. Il est l'homme le plus recherché du pays. Moins de 48 heures après l'attaque qui a fait 39 morts, un communiqué publié sur les réseaux sociaux a mis fin au doute : le groupe État islamique revendique l'attentat.

La Turquie poursuit ses frappes en Syrie

Sur de nouvelles images de vidéosurveillance, on voit l'homme arriver à pied dans la discothèque, armé d'un fusil d'assaut. Il s'avance vers l'entrée et ouvre le feu à l'intérieur, au hasard sur la foule. Plus de 700 personnes participaient au réveillon. Dans sa revendication, le groupe État islamique explique avoir voulu se venger des frappes de la Turquie en Syrie. Mais le vice-Premier ministre turc a affirmé ne pas céder à la terreur : "Nous sommes déterminés à continuer nos opérations militaires jusqu'à ce que les terroristes ne puissent plus nous frapper."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers turcs montent la garde devant la boîte de nuit Reina, endeuillée par un attentat pendant le réveillon du Nouvel An, le 1er janvier 2017 à Istanbul (Turquie).
Des policiers turcs montent la garde devant la boîte de nuit Reina, endeuillée par un attentat pendant le réveillon du Nouvel An, le 1er janvier 2017 à Istanbul (Turquie). (YASIN AKGUL / AFP)