Eurozapping : un 1er mai réprimé en Turquie, festif en Russie

France 3 fait le tour des manifestations du 1er-Mai en Europe vue par le biais des chaînes européennes ce lundi 1er ami.

France 3

En ce 1er mai, la répression continue en Turquie. La police a interdit à des manifestants de se rendre sur la place Taksim à Istanbul, lieu symbolique du mouvement de protestation en 2013. Près de 200 personnes ont été arrêtées. Des rassemblements ont pu avoir lieu sur d'autres places de la ville. Depuis le coup d'État manqué de juillet dernier, la situation demeure très tendue dans le pays.

En Russie, c'est la liesse. La place Rouge a été envahie par les ballons aux couleurs du drapeau russe. Plus d'un million et demi de personnes se sont rassemblées dans les rues de Moscou sous un ciel radieux. La fête avait à peine rassemblé 100 000 personnes ces deux dernières années. Seul bémol : à Saint-Pétersbourg, des homosexuels ont été arrêtés. Ils manifestaient pour dénoncer les persécutions dont ils sont victimes en Tchétchénie.

Un 1er mai assourdissant en Croatie

Un 1er mai rugissant en Croatie, et ce, dès l'aube. Près de 600 motards ont enfourché leurs engins et fait vrombir les moteurs. La coutume date des années 20. À l'époque, il fallait se faire entendre par les employeurs capitalistes.

La Hongrie fait revivre les traditions. Le 1er mai est la fête de la fécondité. Depuis le Moyen-Age, les hommes sont invités à offrir des branches armées de rubans à leur dulcinée. Ensuite, on décore l'arbre de mai, celui qui sera planté et assurera la prospérité toute l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les manifestations du 1er mai 2017 en Russie
Les manifestations du 1er mai 2017 en Russie (France 3)