Cet article date de plus de neuf ans.

Trois morts dans une prise d'otages à Sydney

Lundi, à Sydney en Australie, un homme armé a retenu en otages 17 personnes pendant plus de seize heures. La police a fini par donner l'assaut. Trois personnes sont mortes dont le preneur d'otages.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Un policier sur les lieux de la prise d'otages à Martin Place, Sydney © Maxppp)

Parmi les victimes de cette prise d'otages un homme de 34 ans, une femme de 38 ans et le preneur d'otages Haron Monis. Cet iranien réfugié en Australie depuis 1996 avait déjà été condamné plusieurs fois par la justice. Lors de la prise d'otages il avait exigé qu'on lui apporte un drapeau de Daech mais la police australienne évoque "un acte isolé". L'iran a déjà réagi condamnant fermement "un acte inhumain". Lindt, le propriétaire du café où la prise d'otages a eu lieu s'est dit "dévasté par la perte de leur vie et que plusieurs autres personnes ont été blessés et ont dû éprouver un tel traumatisme " par l'issue fatale de cet évènement.

A LIRE AUSSI ►►► Q ui était Haron Monis ? 

La prise d'otages a débuté autour de 9H45 (23H45 heure française). Haron Monis, muni d'une armes fait irruption dans le "Lindt Cafe" de Martin Place, au centre d'un quartier d'affaires de Sydney où la fréquentation en semaine est forte. Rapidement, la police établit un périmètre de sécurité et évacue plusieurs immeubles voisins. Dans la journée cinq personnes prennent la fuite. 

De nombreux coups de feu

Finalement à 2H20 (16H20 heure française) la police donne l'assaut après que des coups de feu aient retenti à l'intérieur du café. L'assaut ne dure qu'une dizaine de minutes mais est d'une grande violence. De nombreux coups de feu sont tirés, des détonations retentissent. Peu à peu les otages quittent les lieux, certains sur des civières. 

Quelques heures après la fin de l'assaut la police confirme la mort de deux otages et celle de Man Haron Monis le forcené. L'homme avait exprimé deux revendications : s'entretenir avec le Premier minstre Tony Abbott et se voir remettre un drapeau de Daech qui a invité ses partisans à travers le monde à s'en prendre aux pays membres de la coalition internationale s'opposant à elle en Irak et en Syrie tels que l'Australie. Le Premier ministre australien qui a indiqué lundi soir que le ravisseur souffrait "d'instabilité mentale ".

A LIRE AUSSI ►►► La prise d'otages heure par heure

En septembre dernier pour la première fois depuis plus de dix, Canberra a relevé son niveau d'alerte terroriste de "moyen" à "élevé".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.