Vigipirate : la France renforce son dispositif

Pour faire face à la menace terroriste, le plan Vigipirate va évoluer. Une révision en profondeur validée par un Conseil de défense réuni hier, mercredi 30 novembre, à l'Élysée. Le point avec France 2.

FRANCE 2

Face à la menace terroriste, la France adapte son plan Vigipirate. Un troisième degré d'alerte existe depuis ce jeudi 1er décembre. Il s'appelle "urgence attentat" avec comme mesures possibles : la fermeture immédiate de certaines routes, la suspension partielle des transports publics, l'arrêt éventuel des transports scolaires, et l'activation de cellules de crise. D'autres mesures restent confidentielles.

Affiner les mesures de sécurité

Ce niveau d'alerte sera déclenché juste après un attentat ou face à l'imminence d'un acte terroriste. Ce système permettra donc de mieux affiner les mesures de sécurité à prendre. Il vient compléter un dispositif qui ne comprenait que deux niveaux d'alerte : Vigipirate, et Vigipirate "alerte attentat". Ce nouveau plan renforce également la lutte contre les nouvelles menaces : les cyberattaques ainsi que les éventuelles bombes qui pourraient être larguées par des drones.

Le JT
Les autres sujets du JT
(IAN LANGSDON / POOL)