Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Il y a "un lien" entre "l'insécurité, le terrorisme islamiste et un désordre migratoire massif en France", affirme Bruno Retailleau

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le sénateur Les Républicains est d'accord avec la proposition de suspendre les accords de Schengen, face à la menace terroriste.

Une semaine après l'attaque à la basilique de Nice, le maire Les Républicains (LR) de la ville Christian Estrosi propose, dans une interview à Nice Matin parue jeudi 5 novembre, de "suspendre pour un certain temps les accords de Schengen", qui permettent de voyager sans contrôle aux frontières dans 26 pays européens. "C'est une bonne idée, il a raison", a réagi sur franceinfo Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, qui fait le lien "entre l'insécurité, le terrorisme islamiste et un désordre migratoire massif en France".

La ville de Nice a été durement frappée, à plusieurs reprises, et je pense que nous ne parviendrons pas à lutter contre le totalitarisme islamiste à droit constant.

Bruno Retailleau

à franceinfo

"Il y a la dimension européenne bien sûr, il y a l'opération Sophia. C'est une opération de blocus méditerranéen pour intercepter les bateaux et aussi pour chasser les passeurs, qui sont de vrais criminels, les esclavagistes des temps modernes, qui a dû être interrompue. Il y a des dimensions internationales, européennes et nationales", a expliqué le sénateur de Vendée.

Comme la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, Bruno Retailleau fait donc le lien entre terrorisme et immigration. "Je m'en fiche de Marine Le Pen. Je fais le lien et le lien que je fais découle de ce constat. Le tueur de Villeurbanne était un Afghan, le tueur au hachoir devant les anciens locaux de Charlie Hebdo était un faux mineur pakistanais, celui qui a décapité Samuel Paty était un Tchétchène. Donc ceux qui pensent qu'on ne peut pas établir de lien entre l'insécurité, le terrorisme islamiste et un désordre migratoire massif en France, se trompent. Il faut l'affirmer." Le sénateur a tout de même insisté sur le fait que "tous les musulmans ne sont pas des islamistes et des terroristes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.